04 avril 2008

The Fog Catcher Tower

L'une des approches les plus prometteuses pour l'architecture durable est la conception de structures qui bénéficient du profil unique de leur environnement immédiat.

Le Coastal Fog Tower en est un exemple concret puisque cette tour utilise un type de brouillard unique au Chili appelé "camanchaca". Cette variété de brouillard côtier s' étire du Pérou vers le nord des régions chiliennes, et se condense en une couche nuageuse (200-400m au-dessus du sol) poussée par le vent vers l'intérieur des terres.

Culminant à 400 mètres de haut, la tour Fernández & Ortega est un merveilleux piège à nuages utilisé pour récolter les molécules d'eau en suspension dans l'air de la vallée du fleuve Huasco.
En effet, la construction sert de piège à humidité au sein même de la tour tandis que sa structure en spirale fournit une large surface pour réceptionner l'eau et la cheminer jusqu'au sol.
Ensuite, les éléments minéraux issus de l'eau de mer sont filtrés par le biais d'un système d'osmose inversée. Le résultat obtenu est un excellent système de distribution d'eau dont le rendement prévu serait de 2 à 20 litres par m² de surface verticale, produisant entre 20,000 et 200,000 litres d'eau par jour.
Cette technique a déjà été déployée dans certaines régions du Chili, qui permet ainsi de fournir une ressource vitale pour les communautés qui en ont besoin.

Ces chateaux à nuages pourraient rapidement se généraliser à l'avenir, le design de ces tours hélicoïdales étant assez réussi pour ne pas dépareiller avec certains jolis bords de mer...




Source : Inhabitat

0 commentaires: