14 janvier 2008

Ca sent le gazoil pour la Audi R8 !

Au salon de Détroit fut présentée celle qui symbolise l'aboutissement du design actuel chez Audi, la splendide R8, jusqu'ici rien de nouveau à priori, on la connaissait...
Sauf que celle-ci ramène un petit vent de révolution sur le salon puisque cette dernière est désormais déclinée officielement dans une version un peu spéciale, au risque de faire hurler les puristes du sans-plomb, car la R8 déboule avec un gros V12 6.0 TDI de 500 cv et un couple de 1,000 Nm, ce qui permet au bolide de se propulser de 0 à 100 en 4,2 s. tout celà pour une conso minime de 10L. aux 100km !

Mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les modifications esthétiques effectuées sur ce bijou qui embellissent encore sa plastique déjà bien née. Ainsi, cette R8 TDI reçoit une calandre et des entrées d'air spécifiques noires ainsi que quelques inserts rouges ici et là.
Cette Audi étant destinée, entre autre, à séduire le public américain, la dame sait comment s'y prendre puisqu' elle exhibe ses magnifiques jantes chromées laissant apparaître les monstrueux étriers 6 pistons tout de rouge vêtus ainsi qu' un sympathique aileron, heureusement assez discret.

Une fois au volant, certains détails finissent de distinguer cet exemplaire de la R8 de série, notamment le volant qui intègre le bouton de démarreur, certains réglages mécaniques et de transmission.
Petit "bonus" s'il l'on peut dire, une fois le mode "course" enclenché, l'instrumentation du tableau de bord vire du blanc au rouge et la centrale multimédia affiche, grâce au chronomètre, le temps que vous réaliserez si une petite incursion sur circuit vous tente... La force centrifuge et la pression des turbos sont également consultables.
Les modifications se font donc assez discrètes pour ne pas dénaturer la ligne de cette magnifique R8, et c'est tant mieux :









Source : NouvelObs

0 commentaires: