03 septembre 2007

Anarchy in the U.K.

Le graffiti, phénomène artistique urbain et éphémère, est souvent réalisé dans l'ombre pour ensuite être effacé par les services de mairie, convaincus de leur mission salvatrice...Parfois, c'est vrai, certains pseudo-artistes en mal de notoriété se sentant obligés de taguer des conneries à foison, mais il existe aussi de véritables virtuoses de la bombe qui, grâce à leurs fresques colorées, finissent par égayer et rendre attrayant un lieu souvent dépourvu de charme (pont, métro, gare etc....).
Ces artistes sont pour la majorité seulement reconnus par les leurs, mais de temps en temps, il y en a un qui sort du lot et se fait connaître auprès du public, tel cet anglais surnommé BANKSY, 33 ans, dont les oeuvres mises en scène dépeignent des situations dérangeantes, souvent provoquantes, et qui traduisent des problèmes récurrents tels que la pollution, la généralisation du flicage, les lobbies, la guerre etc...
Ce dernier cultive son mystère puisqu'il met un point d'honneur à rester anonyme, ce qui, paradoxalement, alimente sa notoriété, et ca marche puisqu'il est devenu une véritable célébrité au Royaume Uni, à tel point que même les célébrités comme BLUR, Kate Moss etc...font appel à lui pour peindre leurs augustes murs...
Pour corroborer cette notoriété grandissante, un promoteur immobilier de Bristol a même décidé de mettre "sous-verre" un graff de Banksy (représentant un nounours lancant un molotov sur des flics) qui ornait un des murs de façade, ce qui évidemment susciterait un attrait supplémentaire à son immeuble...Ou quand le graff sert la cause de l'immobilier.









Site : BANKSY.co.uk

0 commentaires: